Blog

Partageons nos expériences pour vous donner des conseils

TOURISME EN JORDANIE

Un pays riche en contrastes, d’une beauté époustouflante.

Depuis la vallée du Jourdain, fertile et versatile aux lointains canyons désertiques gigantesques et immobiles, les visiteurs peuvent explorer les splendides châteaux du désert, admirer l’immensité du Wadi Rum ou se baigner dans les eaux tranquilles de la mer Rouge.

Pour les plus aventureux, le tourisme en Jordanie propose différentes activités, comme l’équitation, les safaris en 4×4, l’escalade, le canyoning ou les randonnées. Enfin, pour un pur moment de détente, rien ne vaut la mer Morte et ses nombreuses stations thermales.

 

CONSULTEZ NOS IDÉES DE VOYAGE

Voyage Jordanie
Voyage Jordanie
Sur Mesure
Sur Mesure
Séjour Jérusalem Petra
Séjour Jérusalem Petra
Road Trip Jordanie
Road Trip Jordanie
Circuit Jordanie
Circuit Jordanie

 

 

VISITES ALENTOUR

Amman et les villes aux alentours sont relativement petites et les gens connaissent bien les lieux touristiques comme les hôtels et les restaurants. On utilise rarement les noms de rues (le courrier est livré uniquement aux boîtes postales situées dans les centres postaux voisins) et seuls les noms d’avenues sont bien connus. Pour signaler une direction au chauffeur, il est courant de lui indiquer la région ou lui donner un repère à proximité de la destination (un grand hôtel, un ministère ou un supermarché par exemple) et de poursuivre avec les instructions fournies. Cette méthode est plus efficace qu’il n’y paraît!

Amman est construite sur sept « jabals » ou collines, chacune définissant plus ou moins un quartier. La plupart disposent d’un rond-point sur la crête et sont numérotées de l’ouest vers l’est ; par exemple Rond-point 1, Rond-point 2, etc. avec 8 ronds-points au total. D’autres quartiers d’Amman qui constituaient auparavant des villages distincts, s’intègrent à la capitale Amman qui connaît une croissance très rapide.

Si vous ne parvenez pas à trouver votre chemin, n’hésitez pas à demander à un passant. La plupart des jordaniens aimerons vous aider.

 

TOURISME EN JORDANIE – TRANSPORT

Taxis

Les taxis représentent souvent le mode de transport le plus pratique en Jordanie. Les taxis privés, de couleur jaune, se trouvent à des arrêts-taxis à l’extérieur des grands hôtels.

Les compteurs ne sont pas utilisés après 23h00, il est donc préférable de convenir du prix du trajet avant le départ. Il en va de même pour les longs trajets. Les chauffeurs de taxi sont sympathiques et parlent généralement un peu l’anglais.

Les passagères de s’asseoir à l’arrière et pour les passagers de s’asseoir devant.  Nous conseillons d’ajouter environ 200 fils(0,200 JOD) au prix indiqué ou d’arrondir simplement la somme.

Bus

Plusieurs compagnies proposent des services de transport en bus ou minibus climatisés. Pour plus d’informations sur ces sociétés et les horaires des liaisons en bus, consultez le site VisitJordan

Location de voiture

La Jordanie dispose d’un réseau routier très étendu et d’excellente qualité. Visiter le pays avec une voiture de location peut-être très intéressant. Le permis de conduire, valide un an au minimum, valable dans le pays d’origine est suffisant.

La conduite s’effectue à droite. Les panneaux routiers sont en arabe et en anglais. Notez que les panneaux marron indiquent un site touristique. Il existe de nombreuses stations d’essence à Amman, dans d’autres villes et sur la majorité des autoroutes. nous recommandons de faire le plein avant de partir pour une longue excursion. De l’essence sans plomb est disponible dans certaines stations à Amman.

De nombreuses agences de location de voiture sont présentes dans les locaux des hôtels.

HEBERGEMENT

Divers hôtels sont disponibles en Jordanie, des hôtels 5 étoiles sur la côte aux sites de camping dans le désert!

PETRA JORDANIE

Pétra est parfois surnommée la « Cité perdue ». Malgré son importance pendant l’antiquité, Pétra fut totalement oubliée du monde occidental après le XIVème siècle.

Elle fut redécouverte en 1812 par le voyageur suisse Johann Ludwig Burckhardt, qui parvint à atteindre ce site férocement gardé en se faisant passer pour un Arabe venu de l’Inde et souhaitant faire un sacrifice sur le tombeau du prophète Aaron.

Toute la région qui entoure le site de Pétra offre des paysages spectaculaires et variés. Les gorges constituent un labyrinthe de rochers sculptés par le vent et sillonnés par des pistes minuscules et des vallées isolées. On n’y entend que le tintement des clochettes des chèvres et les notes de musique des flûtes des bergers.

C’est le lieu rêvé des aventuriers qui pourront y pratiquer la marche, la randonnée, l’équitation, l’escalade et le VTT.  Si vous avez déjà visité la majorité des trésors de Pétra et qu’il vous reste de l’énergie, suivez le Wadi jusqu’à la Petite Pétra.

 

CONSULTEZ NOS IDÉES DE VOYAGE

Voyage Jordanie
Voyage Jordanie
Sur Mesure
Sur Mesure
Séjour Jérusalem Petra
Séjour Jérusalem Petra
Road Trip Jordanie
Road Trip Jordanie
Circuit Jordanie
Circuit Jordanie

 

PETRA JORDANIE

La visite de Pétra est impressionnante pendant la journée, mais la nuit, sous le feu des 1 800 bougies, c’est une expérience inoubliable ! Traversez le siq à pied jusqu’au Khazneh (Trésor) en suivant le chemin éclairé de bougies et écoutez la musique envoûtante des Bédouins sur le site du Trésor. Des visites sont organisées trois fois par semaine, les lundis, mercredis et jeudis. Elles commencent à 20h30 et se terminent à 22h00.

Vous pouvez acheter des billets au bureau du site de Pétra, à l’entrée du site. Prévoyez suffisamment de temps pour la traversée du siq afin de ne rien manquer du spectacle.

Montez jusqu’au sanctuaire du prophète Aaron, à 1 350 mètres d’altitude. Ce point culminant de Pétra offre des vues spectaculaires sur toute la région. La montée prend de 2 à 3 heures.

Pensez à vous munir de chaussures de marche confortables et de beaucoup d’eau. Vous pouvez louer un cheval ou une calèche pour aller de l’entrée jusqu’au siq. Pour les personnes âgées et/ou à mobilité réduite, le centre d’accueil des visiteurs délivre une autorisation payante qui vous permettra de découvrir les principaux monuments de Pétra en calèche.

 

Sortez des sentiers battus

Les gorges constituent un labyrinthe de rochers sculptés par le vent et sillonnés par des pistes minuscules et des vallées isolées.

Soyez prudent: le site de Petra Jordanie est grand et compte plusieurs montées escarpées ! Sortez des sentiers battus en passant une nuit au campement bédouin. Soucieux de préserver la culture bédouine tout en faisant découvrir la région aux visiteurs, le campement bédouin des Ammarins offre une expérience inoubliable avec une musique bédouine authentique et une cuisine locale délicieuse.

Oman Infos Pratiques

Nos Circuits à Oman

Formalités

Passeport valable plus de 6 mois après la date retour du voyage. Visa de tourisme obligatoire délivré à l’arrivée (environ 53 USD), il est valable 1 mois. Ces dispositions restent valables sous réserve de modifications par les autorités omanaises.


Santé

Aucune vaccination obligatoire à ce jour.


Douanes

Si vous souhaitez emmener votre caméscope et/ou un appareil photo, ne pas omettre de le déclarer à la douane. Une quantité “raisonnable” de bijoux à usage personnel, un appareil photo, une paire de jumelles et un walkman peuvent être importés sans problème à condition de les ressortir du pays au moment du retour.


Décalage horaire

+ 2h en été et + 3h en hiver par rapport à la France.


Langue

La langue officielle est l’arabe, mais l’anglais est couramment parlé.


Monnaie

1­ = 0,55OMR environ et 1 OMR = 1,82­ (taux soumis à des variations quotidiennes).
Les cartes de paiement et les chèques de voyage sont acceptés dans la plupart des grands magasins, restaurants et hôtels et les bureaux de change sont nombreux à Mascate. Le retrait d’argent est possible avec une carte bancaire internationale aux distributeurs automatiques que vous trouverez un peu partout
dans les villes principales du pays.


Climat

Entre mai et septembre, l’été est chaud et humide. Cependant, il reste doux dans les montagnes et dans le Dhofar qui chaque année à cette période bénéficie d’une queue de mousson (juin à septembre). Les mois les plus frais au Sultanat d’Oman se situent entre octobre et avril, la température moyenne se situe entre 25 et  35°C durant la journée et entre 17 et 19°C, la nuit.


Photographies

Les photos sont autorisées mais il n’est pas recommandé de photographier les femmes. Il est toujours préférable de demander l’autorisation avant de prendre des personnes en photo.


Achats

Les souks sont l’endroit idéal pour faire des achats : vieux coffres cloutés, poignards en argent, bijoux en or ou argent, tissus indiens, tapis persans et bien sûr l’encens. Le marchandage n’est pas très pratiqué à Oman.


Cuisine

La cuisine omanaise est très influencée par la cuisine indienne, certains plats à base de viande ou de poisson sont préparés au barbecue à l’indienne, appelé  “taadoori”. Forte influence également des mets du Moyen-Orient. Le poisson est très frais et provient de la pêche locale. La cuisine internationale est bien  représentée, avec de nombreux restaurants chinois, thaï, mongols, libanais, indiens, italiens, français.


Tenue vestimentaire

Le sultanat d’Oman est un pays musulman. Les femmes doivent se couvrir les épaules et porter des pantalons ou des jupes et des robes couvrant les genoux. Les règles pour les hommes sont beaucoup plus simples mais porter un short est mal vu en ville. Les bras doivent être couverts dans les lieux religieux.


 

Office de Tourisme du Sultanat d’Oman

90, rue de Courcelles – 75008 Paris – France

Tél. : +33 (0) 1 47 20 99 44 – Fax : +33 (0) 1 47 20 55 80

Oman, terre d’aventures

 

Nos Circuits à Oman

 

Le Sultanat d’ Oman est situé à la pointe sud de la péninsule arabique. Le littoral est baigné à l’est par le golfe arabique tandis que le littoral sud s’ouvre sur l’océan Indien. Les paysages sont très variés et offrent des montagnes découpées et des gorges au nord, des montagnes plus vallonnées et des collines verdoyantes au sud, le désert au centre.

La beauté de ses paysages vierges et ses plages splendides, ses dunes de sable ocre et ses falaises abruptes vous séduiront autant que l’hospitalité des omanais et l’authenticité que ce pays a su encore préserver. Partez à la découverte des réserves naturelles qui abritent des espèces rares et protégées, faites-vous des émotions fortes en empruntant les pistes montagneuses, assistez au coucher du soleil dans le désert de dunes…

Les plus beaux sites d’Oman

MASCATE

Fondée au 1er s. de notre ère, cette ville acquit une véritable importance au XIVe s. grâce à son activité commerciale. Deux forts portugais du XVIe s. toujours en usage dominent le port. Le palais Al Alam est l’un des monuments les plus remarquables du vieux Mascate ainsi que quelques vieilles maisons et mosquées.
Plusieurs édifices du XVIIIe s. ont été le siège d’ambassades et de consulats tel Baït Graiza, résidence des consuls de France jusqu’en 1920, devenue le musée franco-omanais, commémorant les liens entre les 2 pays. La vie nocturne à Mascate est concentrée dans les grands hôtels et les nombreux restaurants.

MOUTRAH :

A 3 km de la capitale, une splendide baie abrite la ville de Moutrah. Moins touristique, Moutrah est la cité du commerce et de la pêche. Le souk,
de construction moderne, a toutefois conservé son ambiance orientale : allées étroites, parfum d’encens, de bois de santal, tissus, articles ménagers, or, argent, épices, tapis iraniens…

LA COTE DE BATINAH :

Entre la plaine côtière qui s’étend sur 20 km au nord de Mascate, et «la montagne verte» qui culmine à 3 000 m, cette région est le grenier du pays et le foyer de 600 000 personnes. Une route à double voie (270 km) de Mascate aux Emirats Arabes Unis permet de traverser cette région où l’on côtoie des grèves au sable doré ou gris, des petits ports, d’immenses plantations de palmiers-dattiers, des vergers d’agrumes.

SEEB :

On s’arrête à Seeb pour son marché où se rencontrent pêcheurs et paysans et on y voit des courses de dromadaires.

BARKA :

Le fort (restauré) présente une belle collection de porcelaines de Chine.

SOHAR :

Ville fondée au IIIe s. av. J.-C., elle fut le port d’attache de Sindbad, le marin des Mille et Une Nuits. Ses principales attractions sont le souk en bord de mer et la forteresse blanchie à la chaux à l’extrémité de la corniche.

ROUSTAQ :

Le fort de Roustaq, la plus grande fortification d’Oman après Bahla, est bâti sur le site d’une source qui ruisselle près de ses fondations.

NIZWA ET L’INTERIEUR

La région de l’intérieur s’étend de la “montagne verte” au désert de pierre riche en pétrole et en gaz. Au sud se trouvent les derniers vrais nomades d’Arabie qui partagent ce territoire avec de petites hardes d’oryx.

NIZWA :

Ville la plus visitée d’Oman après Mascate. Malgré quelques restaurations, Nizwa, la perle de l’Islam, est restée presque inchangée avec son enceinte carrée en terre séchée (unique à Oman) et ses maisons auxquelles on accède par des portes et des escaliers de bois. Le fort érigé à la fin du XVIIe s. est dominé par une tour ronde et massive dont les fondations plongent dans le roc. Du haut de la tour on découvre la mosquée bleue qui jouxte le fort, le labyrinthe de maisons en terrasses et la ceinture de palmiers qui entoure Nizwa.

MISFAH :

Joli village dont les maisons s’accrochent sur une falaise. Une citerne, alimentée par un falaj descendant de la montagne, est le lieu de rassemblement des garçons du village qui s’amusent à y plonger.

BAHLA :

Les maîtres d’Oman du XIIe au XVIIe s. ont élevé un fort comportant 15 portails et 132 tours de guet; il couronne le sommet d’une colline à l’ouest de Bahla. Ce sont eux aussi qui ont élevé les remparts en terre séchée qui cernent la ville sur une longueur de 12 km. Etant l’un des villages les plus anciens, il est répertorié par l’UNESCO comme un site historique mondial.

CHATEAU DE JABRIN :

Fort le plus pittoresque d’Oman, cet ouvrage de la fin du XVIIe s. servait de retraite aux imams ainsi que d’école pour former des juristes, des médecins, des astrologues. Les salles aux hauts plafonds et aux arches élégantes portent les traces d’une décoration somptueuse.

TOMBES DE BAT :

Liées à la civilisation d’Umm an Nar (2500 av. J.-C.), elles sont perchées sur les décombres d’un village ou d’une nécropole.

SUR, L’EST ET LES SABLES DE WAHIBA

Cette région au sud-est de Mascate associe un littoral irrégulier, des plaines sablonneuses et la spectaculaire mer de sable de Wahiba, spectacle de dunes aux couleurs chaudes où vivent 3 000 bédouins, éleveurs de moutons, de chèvres et parfois de dromadaires. Cette région possède aussi de superbes plages de sable blanc, entourées de falaises.

SUR :

Grand port naturel de la mer d’Oman, longtemps appelée côte des pirates, Sur était déjà une ville importante quand Marco Polo y accosta à la fin du XIIIe s. Le vieux Sur offre une vision pastel du passé, les motifs sur des portes de bois reflètent les influences indiennes, persanes et africaines. Le fort Sinesia, avec ses quatre tours, domine la mer. Le fort Bilad possède une vaste cour, une mosquée et un mirhrab (niche indiquant la direction de la Mecque).

RAS AL HADD :

Possède un fort de 450 ans comportant 3 tours qui surplombent la mer.

RAS AL JUNAYZ :

Des milliers de tortues viennent chaque année pondre sur ses 40 km de littoral. La ponte peut être observée tout au long de l’année mais la meilleure période est de juin à septembre.

IBRA :

Le souk des femmes se tient le mercredi car la tradition veut que les hommes ne commercent pas ce jour-là. Ce village possède un intérêt architectural par ses ruines de maisons fortifiées et ses forts.

LE DHOFAR

Seule région visitée par la mousson, elle occupe un tiers du pays et jouxte le désert. L’été (de juin à septembre) est humide et frais tandis que le reste du pays est paralysé par la chaleur. L’eau que l’on y trouve en abondance prodigue à la région une faune riche et une flore luxuriante.

SALALAH :

Le trajet de Mascate à Salalah se fait souvent en avion (1h30) et ce voyage est spectaculaire. Deux souks valent le détour, le souk de l’or et le nouveau souk pour son encens. Le musée présente des tablettes anciennes, des costumes, et de l’orfèvrerie.

MIRBAT :

La route de Salalah à Mirbat offre de beaux détours vers l’intérieur pour arriver à ce vieux village de pêcheurs. Le petit fort pointe une rangée de canons vers la mer. Au-delà du promontoire, la vieille ville présente de belles maisons anciennes.

LE TOMBEAU DE JOB :

Cité en exemple par l’ancien testament pour avoir conservé sa foi en dépit des souffrances qui lui furent infligées. Job est vénéré par les musulmans, les juifs et les chrétiens.

AL BALID :

Site archéologique entouré d’eau et d’un mur d’enceinte orné de portails et de tunnels. Il comprend une grande mosquée, un palais, des maisons et des tombes.

WADI DARBAT :

Site naturel préservé doté de grottes, d’une végétation luxuriante et d’une riche vie sauvage.

LA PENINSULE DU MUSANDAM

La péninsule constitue l’extrémité septentrionale du sud-est de l’Arabie où se situe le détroit d’Ormuz, l’une des routes maritimes les plus actives du monde.
Une des plus belles régions du pays, le paysage et la culture formant un contraste marqué avec le reste d’Oman et les Emirats. Les montagnes sont principalement composées de roches éruptives, dressant des pics irréguliers et sont bordées de contreforts coupés de nombreux oueds.
Au nord, le plateau calcaire avec ses failles donne au littoral une apparence de fjord. Les villages de montagne occupent souvent des sites extraordinaires, pics isolés ou plateaux entourés de ravins. La maison typique est la “maison-grotte” s’enfonçant dans le sol.

KHASAB :

Architecture urbaine traditionnelle employant des matériaux indigènes (corail, briques en terre et bois de palme) qui rappellent l’Iran. Elle demeure un lieu pittoresque autour du port.